Dominique Fernandez, Caravaggio, un dîner

C’est au cours d’un très agréable dîner que Dominique Fernandez (dont le nom espagnol il le tient de son père mexicain) m’a dédicacé son roman La Course à l’abîme (Grasset). Fascinant récit inspiré de la vie du Caravage dans la Rome de l’année 1600. Peintre officiel de l’Eglise, le génial artiste sacrifie le confort d’une vie au service des prélats pour ses passions: la liberté, les garçons, l’épée … jusqu’à être persécuté pour le meurtre d’un homme … Assassiné sur une plage au nord de Rome à 38 ans (impossible de ne pas penser à Pasolini), son génie ne s’éclipsera jamais. Auteur de 21 romans, Prix Médicis 1974, Prix Goncourt 1982, élu à l’Académie française en 2007, maître incontestable dans le domaine de la culture italienne, Dominique Fernandez n’a pas besoin de présentation. Je conseille vivement la lecture de La Course … Un vrai bijou ! df 2 df 1

Esta entrada fue publicada en literatura. Guarda el enlace permanente.