Trieste, étrange ville – Italie

Etrange ville que celle de Trieste. Elle s’ouvre à la mer mais on ne voit pas sa couleur sus ses façades. Elle dispose de grandes avenues, des places qui font froid sur le dos. On est en Italie, mais on ne le sent pas. Il y a dans l’air quelque chose de la lourdeur de Vienne, de l’ambiance germanique, quelque chose qui rend la vue moins joyeuse. Je me demande pourquoi Joyce et Rilke y trouvèrent l’endroit idéal pour leurs créations. Je suis allé voir le Caffé San Marco, célèbre parque tout le beau monde des lettres s’y côtoyait: Rilke, Joyce, Sava, Svevo, parmi d’autres. J’y ai pris mon café en feuilletant les Lettres à un jeune poète … J’ai attendu que la magie opère. Rien ne s’est passé.

1t

11t 2t

10t

3t

4t

5t

6t

13t

Esta entrada fue publicada en viajes. Guarda el enlace permanente.